Mosaique La Tesselle d'Or

Vous êtes ici > Accueil > Histoire

Un peu d'Histoire

Mosaïque de galets et tesselles Mosaïque romaine Mosaïque byzantines Mosaïque islamique Art Nouveau, Gaudi

Il existe dans l'Histoire, deux grandes familles de mosaiques : la mosaique de pavement et la mosaique murale.
La mosaique de pavement est plus ancienne, elle est à la fois pratique et décorative et sert alors principalement à décorer l'intérieur des habitations.
La mosaique est appréciée pour sa résistance.

La mosaïque de galets et de tesselles

La première forme de mosaïque connue est une mosaïque de galets, petits cailloux essentiellement noirs et blancs, parfois rouges, assemblés par du mortier.
Les galets, non taillés, font apparaître le ciment entre les interstices, et ne permettent pas de lignes précises. Les dessins sont souvent clairs sur fond sombre, sans relief.
La plus ancienne mosaïque de galets date du VIII è siècle av. JC et a été trouvée sur le site de Gordion en Asie Mineure.
Cette technique est ensuite passée en Grèce au VI è siècle av. JC, puis au V è siècle en Sicile et à Corinthe.
Les motifs, d'abord géométriques, deviennent plus figuratifs avec la représentation de sujets mythologiques.

La révolution dans l'art de la mosaique est l'apparition des tesselles !
D'abord éclats de cailloux et de galets, les tesselles sont des petits cubes de pierre, de marbre, de terre cuite, et permettent un plus grand choix de couleurs. Ces tesselles sont retaillées de manière à réduire les interstices entre les éléments, elles s'adaptent mieux les unes aux autres, les motifs deviennent plus fins et précis. Ainsi, la mosaïque de tesselles peut s'apparenter à la peinture.

La mosaïque de tesselles succède à la mosaïque de galets à partir de la période hellénistique au III è siècle av. JC La première mosaïque de tesselles est retrouvée à Morgantina en Sicile au milieu du III è siècle av. JC. Il est possible que ce type de mosaïque ait été inventé en Sicile.
A Pompéi, on retrouve de nombreuses représentations de la nature : animaux et végétation.
L'Italie reste artistiquement sous l'influence hellénistique pendant trois siècles.

Au Ier siècle av. JC naît à Rome le terme "mosaïque". Il vient du latin "musiuum opus" et désignait les mosaïques ornant les grottes et fontaines consacrées aux Muses. Ces lieux de repos étaient appelés "musaea".
Le terme "mosaïque" est ensuite appliqué aux mosaïques murales, puis plus tard à l'ensemble de la technique.

Haut de page

La mosaïque romaine

Après avoir vaincu les Grecs, les Romains adoptent la technique de la mosaique et la développent.

La mosaïque de pavement est de plus en plus utilisée dans l'architecture privée ou publique : églises, thermes, villas, fontaines.... Les dessins sont géométriques, carrés, losanges, cercles entrelacés.

La mosaïque murale apparaît au Ier siècle av. JC à Rome. Elle couvre tout d'abord des petites surfaces (fontaines...), puis des surfaces plus importantes à partir du II è siècle (voûtes, églises...).

Les romains exportent leur savoir-faire autour de la Méditerranée : Afrique, Proche-Orient, Espagne...
Les sujets représentent la vie de tout les jours, des hommes, des femmes en train de manger, de boire ou cuisiner, des animaux. La vie publique est également représentée avec des acteurs en train de jouer, des guerriers, des navires traversant les mers, des scènes de cirque, de chasse ...
Parfois aussi, les sujets sont des figures mythologiques.

La mosaïque connaît une pleine expansion entre le Ier siècle av JC et le VII è siècle. Une organisation des méthodes de travail fait de cet art une quasi-industrialisation.

L'art de la mosaïque décline en Italie à partir du V è siècle.

Haut de page

La mosaïque byzantine

La mosaïque byzantine, comme l'art byzantin en général, est entièrement tourné vers les représentations religieuses.
La mosaïque n'est plus seulement décorative (mosaïque de galets et de tesselles).

Nous rencontrons les premières manifestations de l'art byzantin dans les monuments du V è siècle.

Les mosaïques de Ravenne illustrent bien la mosaïque byzantine.
L'utilisation de nouveaux matériaux comme les smaltes vénitiens (émaux très colorés) et les tesselles d'or donnent aux mosaïques de Ravenne une brillance et une vivacité des couleurs impressionnante (rouges, bleus, verts, ors...).
Tous les coloris sont disponibles dans tous les dégradés. L'inclinaison différentes des tesselles fait jouer la lumière sur les mosaïques.

Les personnages représentés sont pour la plupart divins, mains levées, aux gestes symboliques, ils sont impassibles et rigides.
Le paysage laisse dès le VI è siècle la place au fond d'or, symbolisant l'éternité.
Certains décors sont également ornés de guirlandes, de fleurs et d'entrelacs.
Une impression de rigueur s'échappe des mosaïques de Ravenne.

La mosaïque byzantine devient l'élément primordial de décoration intérieure des lieux de culte, recouvrant presque entièrement l'intérieur des églises et basiliques.

Haut de page

La mosaïque islamique

La mosaïque a été largement pratiquée dans les contrées conquises par l'islam.

Elle décore de nombreuse mosquées.
L'art religieux islamique interdit toute représentation du visage ou corps humain. Ainsi, les représentations sont des motifs géométriques complexes, spirales, étoiles, arcades, arabesques inspirées de formes végétales.
Les teintes sont vives et chaudes.

Les objets de tous les jours étaient très souvent ornés de mosaïques.

Haut de page

La mosaïque de Gaudi - Art nouveau

L'art nouveau est un mouvement artistique qui se répand à la fin du XIX è siècle et au début du XX è siècle.

L'art de la mosaïque alors en déclin depuis quelques temps, se développe avec un style propre à Antonio Gaudi (1852-1926).

Gaudi conçoit de nombreuses mosaïques à Barcelone, notamment dans le parc Güell. Les mosaïques d'inspiration mauresque qui recouvrent les bancs du parc sont composées de tessons de céramiques.
Une partie de la célèbre église Sagrada Familia est également recouverte des mosaïques de Gaudi, ainsi que l'ensemble de la façade de la Casa Battlo.

Haut de page

Auteur et responsable du contenu du site - Magali Colin
© La Tesselle d'Or 2005-2012 -- Toute reproduction totale ou partielle est interdite sans l'accord de l'auteur --

Plan du site --- Contact

Classement de sites - Inscrivez le vôtre!